Friday, July 3, 2015

Atténuation des allergies et intolérances avec les points d'EFT... Auto-Guérison... pourquoi pas et comment?



L'idée de départ fut d’essayer l’EFT pour soulager les inconforts liés aux allergies et intolérances. Et ça a marché, certes pas toujours et pas complètement mais assez pour en parler. A vous de tester cette recette d’auto-guérison, de l’améliorer et de témoigner.

 

L’acupressure est le tapotement ou la pression de points d’acupuncture avec les doigts.

 

Dans l’EFT (Emotional Freedom Technique), on essaye de se débarrasser d’une émotion en tapotant les points tout en se concentrant sur ce que l’on veut effacer de ses pensées.

 

Pour les allergies et les intolérances, il suffit de toucher la substance et de tapoter les points. Pas la peine de penser puisqu’il y a contact.

 

Il existe plusieurs séquences d’EFT : en voilà une.

Avec le majeur et l’index formant une petite massue, on tapote environ cinq fois les points à droite ou à gauche et dans n’importe quel ordre :

- point karaté d’une main (endroit avec lequel les karatékas cassent les objets)

- sommet du crâne

- début du sourcil

- coin de l’œil

- sous l’œil

- sous le nez

- sous le menton

- sur la clavicule près du sternum

- sous l’aisselle (environ à 10 cm)

- sous le sein

- sur le bord latéral des ongles en commençant par le bord externe de l’ongle du pouce (puis on tapote le bord de l’ongle qui est le plus proche du pouce, et ce pour chaque doigt)

- enfin dos de la main entre le 4e et le 5e métacarpien tout en : ouvrant les yeux puis fermant les yeux puis en regardant en haut en bas un coté l’autre côté (ou en tournant les yeux) puis on chante quelques notes on compte jusqu’à 5 et on rechante. Durant cette séquence,  on fait les deux choses à la fois.

On refait le circuit autant de fois qu’on veut.

 

Si par exemple on est allergique à son chat, on fait cela en tenant son chat.

Si on est allergique aux pollens, on laisse 24 heures en plein air un récipient d’eau largement ouvert (genre grand saladier) et on fait les points d’EFT en tenant un échantillon de cette eau ayant été exposée à l’allergène.  

Même principe  pour les allergènes de la maison (acariens, moisissures). Ou ceux de la voiture.

 

On peut augmenter l’efficacité en dynamisant l’eau contenant l’allergène comme cela se fait en homéopathie : par exemple, on met une touffe de poils du chat dans un flacon d’eau et on heurte le flacon sur la main une cinquantaine de fois. Puis on fait l’EFT.

 

L’utilisation de l’eau comme support n’a de limite que votre imagination. Utiliser autant que possible des récipients en verre.

 

Souvent, pour maintenir le soulagement des symptômes, et cela est moins intuitif, il faut compléter les séquences d’EFT avec des éléments de son propre corps ou de son environnement :

-       son urine ou un autre liquide corporel,

-       des aliments souvent difficiles à digérer et placés dans un verre : l’œuf, le lait, le sucre, la farine, la tomate, le citron, …

-       des aliments auxquels on est devenu dépendant : café, chocolat …

 

En fait il peut y avoir plusieurs chose à traiter en EFT : la kinésiologie est une aide.  Elle se pratique à deux – une personne appuie sur le bras de la personne à traiter et on voit si le contact avec une substance ou l’environnement diminue la force musculaire - si oui on traite.

Ou alors on se le fait seul en essayant de rompre la boucle pouce majeur d’une main avec l’index de l’autre main.  Voir les vidéos de kinésiologie.

 

Lorsqu’il y a plusieurs éléments à traiter, il semble qu’il faille se limiter à deux voire trois par jour. Il faut laisser au corps du temps jour après jour pour trouver le chemin de son auto-guérison.

 

Au final, si on peut se tester en kinésiologie, on identifie trois catégories d’éléments :

-       ceux qui ne modifient pas la force musculaire,

-       ceux qui diminuent la force mais ne la modifient plus après l’EFT,

-       ceux qui continuent de diminuer la force musculaire malgré l’EFT : ceux là, il vaut mieux les éviter ou recommencer l’EFT un autre jour : il se peut qu’à force, la correction advienne.

 

Il faut aussi prendre en considération le fait que certains produits laitiers, féculents, sucres et additifs sont difficiles à digérer et assimiler au quotidien.  Ils aggravent ou font rechuter les symptômes d’allergies. L’EFT peut en améliorer la tolérance en petites quantités et sur de courtes périodes ce qui est déjà appréciable pour la vie sociale.

 

La technique EFT peut être utilisée pendant la grossesse et l’allaitement.

Elle peut être réalisée sur un bébé.

 

Quelques exemples de séquences d’EFT :

- Un pizzaiolo a le nez bouché et les yeux qui grattent dès qu'il se met à manipuler ses farines. Trois séquences d'EFT (avec son urine et deux farines) le soulagent. Trois mois plus tard les symptômes reviennent : des séquences d'EFT avec ses farines, le lait et l’œuf sont réalisées. Seconde rechute quelques semaines plus tard : nouvelles séquences d’EFT avec encore les farines plus le citron et la tomate. Cette fois, fin des symptômes.

- Une coiffeuse fait de même avec les différents colorants et produits capillaires et peut reprendre son travail.

- Une petite fille peut aller aux goûters d'anniversaires de ses copines sans souffrir des diarrhées que lui provoquaient les produits laitiers et la farine de blé.

- De nombreuses personnes devenues allergiques à leur chat ont pu le garder grâce à l’EFT.

 

Si on souhaite la simplicité, on fait l’EFT dès que l’on ressent une gène, et ce sans avoir à se donner la peine d’identifier un allergène ou le tester en kinésiologie.

Par exemple, les yeux piquent alors qu’on est dehors par une belle journée de Printemps. Est-ce le soleil, un pollen ou la pollution ? Peu importe, le contact est là puisqu’on est gêné, on fait les points d’EFT dont on se souvient, juste comme on peut. Si la gène diminue, que demander de plus ?

 

Maintenant c’est à vous de pratiquer.

Merci de diffuser cette information et de témoigner de votre expérience.

 

Une réserve importante : pour les personnes à risque de réactions anaphylactiques menaçant la vie, comme une crise d’asthme, un œdème de Quincke ou même un choc, l’EFT ne doit pas faire abandonner les mesures recommandées par la médecine : il faut continuer d’éviter autant que possible la substance et avoir toujours à portée de main le matériel d’urgence prescrit (dont les deux seringues d’adrénaline). Un essai d’ingestion pour vérifier une éventuelle guérison ne peut s’envisager que dans un environnement médicalisé voire à proximité d’une réanimation.